La réponse citoyenne et non violente à l'impunité d'Israël.

Menu principal

Boycott Désinvestissement Sanction

L'CJPMO est sur place pour le scrutin historique tenu par l'Église canadienne

Onglets principaux

CJPMO est ravie d'annoncer que l'Église Unie du Canada (ÉUC) a voté aujourd'hui pour le boycottage de produits issus des colonies israéliennes illégales, dans le cadre de son Conseil général. Depuis samedi, CJPMO échange sur place avec les participants et leur distribue de l'information. Ce vote, ainsi que les résolutions afférentes adoptées par l'ÉUC, représente une étape importante et déterminante pour le mouvement de boycottage au Canada.
 
Le scrutin d'aujourd'hui a consolidé l'appui généralisé des membres de l'Église aux droits de la personne des Palestiniens. D'ailleurs, selon les représentants de CJPMO sur place, les délégués ont une bonne connaissance des enjeux israélo-palestiniens et plusieurs d'entre eux ont séjourné en Israël- Palestine, où ils ont été témoins de violations des droits de la personne à l'endroit de Palestiniens.
 
La résolution entérinée par l'ÉUC fait suite à l'adoption de motions semblables par des Églises presbytériennes et méthodistes aux États-Unis. Toutefois, elle a fait face à de puissants adversaires. En effet, le lobby pro-israélien a aussi mené des actions lors du Conseil, par l'entremise du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CERJI) et de Faithful Witness, une organisation chrétienne sioniste.
 
L'ÉUC envisage depuis plusieurs années d'adopter des mesures économiques pour appuyer la défense des droits de la personne des Palestiniens. CJPMO s'est efforcée de promouvoir activement une telle orientation au sein de l'Église, tant de façon formelle qu'informelle. Par exemple, en 2011, lors d'une rencontre avec le Groupe de travail sur la politique concernant Israël/Palestine, CJPMO a encouragé l'Église à réagir aux violations des droits de la personne envers les Palestiniens, un enjeu bien connu de cette dernière.
 
Tout comme les autres organisations de solidarité qui ont activement appuyé l'adoption de la résolution par l'Église, CJPMO se réjouit de l'issue du vote. Ses membres et ses adhérents peuvent également être fiers du résultat atteint. Souhaitons que ce vote donne l'élan nécessaire au mouvement boycottage pour qu'il s'étende à d'autres enjeux, organisations et entreprises au Canada dans les mois et années à venir.
 
Cordialement,
 
Thomas Woodley
Président, CJPMO

Site internet: http://www.cjpmo.org/